Dans un premier temps, il faut vérifier que Sendmail n’est pas installé et en cours de fonctionnement. Par défaut, les installations de Centos se font avec Sendmail.

[root@tprx64 ~]# ps -edf | grep sendmail
root      2396     1  0 Jan11 ?        00:00:00 sendmail: accepting connections
smmsp     2404     1  0 Jan11 ?        00:00:00 sendmail: Queue runner@01:00:00 for /var/spool/clientmqueue
root     31466 31437  0 16:41 pts/3    00:00:00 grep sendmail
[root@tprx64 ~]#

on peut vérifier si le sendmail est configuré :

[root@tprx64 ~]# grep DS /etc/mail/sendmail.cf
DS
# Return-Receipt-To: header implies DSN request
# DHParameters (only required if DSA/DH is used)
[root@tprx64 ~]#

Dans ce cas, la réponse est non …

Pour désinstaller « tranquillement » Sendmail, on utilise la commande suivante :

[root@tprx64 ~]# rpm -e --nodeps sendmail
attention: /var/log/mail/statistics sauvé en tant que /var/log/mail/statistics.rpmsave
[root@tprx64 ~]#

On supprime le fichier créé :

[root@tprx64 ~]# rm /var/log/mail/statistics.rpmsave
rm: détruire fichier régulier `/var/log/mail/statistics.rpmsave'? y
[root@tprx64 ~]#

Et voilà ! Bye Bye Sendmail !

Installation

Installation très facile :

# yum install postfix

On vérifie que Postfix est bien configuré pour se lancer au démarrage de la machine :

[root@tprx64 ~]# chkconfig --list postfix
postfix            0:arrêt    1:arrêt    2:marche    3:marche    4:marche    5:marche    6:arrêt
[root@tprx64 ~]#

Configuration

Avant de se lancer dans la modification des fichiers, on peut vérifier que le Postfix ne tourne pas :

[root@tprx64 ~]# service postfix status
master est arrêté
[root@tprx64 ~]#

On édite ensuite le fichier de configuration :

[root@tprx64 postfix]# vi /etc/postfix/main.cf

Dans notre cas la seule modification se passe au niveau du relaie de mail. On cherche donc le mot relayhost dans le fichier et on doit trouver une série d’exemple comme ceux ci :

#relayhost = $mydomain
#relayhost = [gateway.my.domain]
#relayhost = [mailserver.isp.tld]
#relayhost = uucphost
#relayhost = [an.ip.add.ress]

Une copie de la dernière ligne et une modification plus tard, on obtient ça :

#relayhost = $mydomain
#relayhost = [gateway.my.domain]
#relayhost = [mailserver.isp.tld]
#relayhost = uucphost
#relayhost = [an.ip.add.ress]
relayhost = [mailrelay.fr.peltier-net.network]

On sauve le fichier.

On en profite aussi pour modifier le fichier aliases pour envoyer les mails systems à l’admin de la machine. On édite le fichier /etc/aliases et on modifie la dernière ligne :

# Person who should get root's mail
#root:        marc

on dé commente la ligne et on change le destinataire :

# Person who should get root's mail
root:        admins@fr.peltier-net.network

On sauve le fichier et on lance la commande postalias pour prendre en compte les modifs

[root@tprx64 etc]# postalias /etc/aliases

Il ne reste plus qu’à relancer postfix :

[root@tprx64 postfix]# /etc/init.d/postfix start

test

Envoi d’un mail en ligne de commande :

[root@tprx64 postfix]# echo "Un message de test" | mail -s "sujet de test" admins@fr.peltier-net.network

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.