Les interfaces SCSI

Publié par Tpeltier le

A. L’interface SCSI

L’interface utilisée en entreprise sur les serveurs. Ces interfaces possèdent plusieurs normes se traduisant par des contrôleurs, des connecteurs, des nappes et des périphériques différents. L’intérêt du SCSI est que son contrôleur gère lui-même les entrées-sorties, déchargeant le processeur de certaines tâches, et, de plus, il permet de gérer un nombre important de périphériques (de 7 à 15 selon la version). La configuration plus complexe qu’en ATA nécéssite le paramétrage d’ID sur chaque périphérique et parfois la pose de bouchons ou d’index de terminaison sur le dernier périphérique ou en fin de nappe. Les dialogues entre le contrôleur SCSI et les unités utilisent un nombre important de commandes puissantes améliorant les transferts, les préchargements, les prétraitements, et ce sans utiliser de ressources processeur, ce qui est le grand atout du SCSI.

B. Diagrammes des connecteurs SCSI

Chaque nouvelle norme SCSI apporte des améliorations au niveau du langage de commande et des connecteurs différents, de 50 pour les plus anciens (DB 50) à 68 broches (DB 68) pour les plus récents.

C. Débits de données des interfaces

Le débit des données est sans cesse amélioré par les nouveaux standards SCSI.

SCSI-1 SCSI 5 Mo/s
SCSI-2 Fast SCSI 10 Mo/s
Wide SCSI 10 Mo/s
Fast Wide SCSI 20 Mo/s
SCSI-3 Ultra SCSI 20 Mo/s
Ultra Wide SCSI 40 Mo/s
Ultra2 SCSI 40 Mo/s
Ultra2 Wide SCSI 80 Mo/s
Ultra-160 SCSI 160 Mo/s
Ultra-320 SCSI 320 Mo/s
Ultra-640 SCSI 640 Mo/s

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.